Pour diffusion immédiate (Réserver les dates)

HISTORIQUE COMMÉMORATION DU 45EME ANNIVERSAIRE DU GÉNOCIDE COMMIS CONTRE LES HUTUS EN 1972 AU BURUNDI.

Burundi : 28-29/avril/2017.  1ère pierre du monument posée.

 

Bujumbura, 16 Février 2017–La Coordination du COLLECTIF 1972 Inc. BIMENYE BARIBUTSA est heureuse d’annoncer la tenue, les 28 et 29 avril 2017, au Burundi, d’une Commémoration spéciale et historique du 45ème anniversaire du génocide commis contre les Hutus du Burundi en 1972 par les criminels du clan des Tutsi-Hima qui avaient le monopole du pouvoir au moment des faits

Le Collectif convie tous les membres des familles victimes de toutes les provinces du Burundi et de l’ensemble de la diaspora burundaise du monde entier, à une rencontre historique et inédite pour se recueillir, se souvenir et témoigner afin de tirer de l’oubli et de l’opprobre des centaines de milliers de Hutus victimes de la cruauté du régime génocidaire du colonel Michel Micombero et de ses maîtres penseurs.

 

Par devoir de mémoire, pour que ce crime crapuleux et imprescriptible soit enfin reconnu et pour que les coupables soient poursuivis en justice, le Collectif organise encore une fois cette commémoration pour atteindre les quatre objectifs spécifiques suivants :

 

Réunir, au Burundi, les membres de toutes les familles touchées afin de briser le silence sur ce génocide ainsi que sur le mensonge qui l’entoure jusqu’à ce jour.
Clore ce chapitre douloureux de l’histoire ballottée de 85 % de la population burundaise pendant plus de cinq décennies en commençant par :

Amorcer les travaux de construction d’un mémorial, d’une part en souvenir des victimes Hutus décimées par la folie meurtrière Tutsi-Hima en particulier et autres atrocités infligées à l’ensemble de la population burundaise en général de leur groupe ethnique et, d’autre part, pour leur rendre hommage le plus solennellement possible. La collecte de $200 000 est en cours jusqu’au mois de mars 2017. 
Se recueillir et faire entendre les cris de douleur, de sentiment d’injustice éprouvée par des centaines de milliers de familles Hutues pendant plus de cinq décennies.

Lancer un cri d’appel au Congres burundais afin que, l’institution qu’est l’Assemblée Nationale et le Sénat, appuyée par le Gouvernement du Burundi, reconnaisse juridiquement que, les pogroms sélectivement massifs commis en 1972 font état de crimes contre l’humanité et de « GÉNOCIDE ».
Prévenir d’autres génocides du genre et poser les bases sinequanon d’une véritable réconciliation nationale entre les trois ethnies de la population burundaise. 

 

Les activités de ladite commémoration auront lieu au Burundi respectivement le 28 et 29 avril 2017 et seront structurées sur quatre volets comme suit :

 

Conférence internationale (Bujumbura) : pour éclairer la CVR à attester hors de tout doute que 1972 est un génocide et en faire rapport au Parlement. (Bujumbura, Université du Burundi)
Pose de la 1ere pierre du mémorial (Gitega) : en mémoire de toutes les victimes du génocide et pour informer les générations actuelles et futures sur le génocide commis par les criminels du clan des Tutsi-Hima.
Prière interconfessionnelle (Bujumbura) : pour signifier combien cette injustice a fait mal à des milliers de familles Hutu de toutes les provinces et confessions religieuses.
Socialisation et réseautage (Gitega et Bujumbura)

Il est également prévu que les activités de la commémoration seront suivies d’une Assemblée Générale Annuelle (AGM) du Collectif International.

Sur ce, le Collectif convie à cette commémoration historique tous ; dignitaires du gouvernement du Burundi, députés et sénateurs, représentants des Partis politiques agrées, diplomates, Confessions religieuses, Associations de droits de l’homme, Journalistes du monde entier, etc.  à venir écouter des récits inédits sur la planification, l’exécution et le camouflage politique des crimes dudit génocide Hutu

 

Pour le Bureau de Coordination Internationale du Collectif des Survivants et Victimes du génocide de Hutu de 1972, (avant et après).

 

Frederic NZEYIMANA

Coordonnateur international

Courriel : info@genocidehutu1972.org

Tel. (613)606-3140




COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DES GRANDS PROJETS

CENTRE DE CIVILISATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTÉGRAL, SOCIAL ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE DES VICTIMES DU GÉNOCIDE COMMIS CONTRE LES HUTU

Vision 2025 :10 millions de $$$$$$

 

Ce samedi, 11 Mars 2017, s’est tenu à Ottawa, à la chapelle du Dr Norman Coll de l’Église Parkdale United Church, un évènement historique de dévoilement solennel de la maquette du Mémorial symbole du génocide commis contre les Hutus en 1972 (avant et après).   Une quarantaine de victimes et Survivants du Canada et des États-Unis, plus particulièrement ceux des villes d’Ottawa, Gatineau, Montréal, Sherbrooke, Québec, Trois-Rivières, Toronto, Buffalo et Syracuse s’étaient mobilisés en grand nombre.

 

Dieu a entendu: Après une introduction du Coordonnateur International sur l’aspect providentiel de l’évènement, une prière a été animée par un représentant de la Paroisse sur fond du « Amazing Grace » pour remercier le bon Dieu pour avoir enfin entendu les cris de justice des victimes du génocide commis contre les Hutus il y a maintenant un demi-siècle.  Rien ne sera plus comme avant.

 

Plus qu’un symbole, une élévation dans les airs : Vint alors le grand moment tant attendu au cours duquel M. Jean Bosco Bunoko, concepteur de la Maquette, a expliqué  le mal commis par le petit groupe de Tutsi-Hima qui endeuillé les familles Hutu de toutes les provinces depuis 50 ans en passant par les assassinats de Gahutu Remy, de Melchior Ndadaye et amis de lutte, d’Adolphe Nshimirimana et Darius Ikurakure (etc.) , les douleurs éprouvées par les familles Hutu, les formes de réhabilitation possibles des disparus dans toute leur dignité, et le souhait de voir la forme retenue ouvrir le pays à une ère nouvelle sans génocides dans laquelle le Hutu sera l’égal du Tutsi et du Twa, dans un Burundi réconcilié avec son passé.

 

Avec le dévoilement de la maquette, c’est une nouvelle page que le Collectif des Victimes du génocide commis contre les Hutus vient de tourner pour un avenir meilleur et plus radieux pour tous les groupes ethniques du Burundi.

 

Dieu a écrit droit sur des lignes courbes: En ajoutant à cela des évènements importants comme ceux de l’agrément du Collectif comme ONG avec assises au Burundi, l’obtention du site de Nyamugari pour qu’un monument symbole du génocide Hutu y sois érigé et, surtout, le concours circonstanciel du dévoilement des os de victimes Hutu de la fosse commune de Mwaro, c’est ni moins ni plus que la fin de la période du silence mensonger et du brouillard qui a couvert ledit génocide, empêchant la voix des victimes de se faire entendre que ce soit au Burundi ou dans la Communauté Internationale. Désormais, le monde sait que le groupe de Tutsi-Hima tué puis caché. Car, il y a bel et bien eu génocide contre les Hutus du Burundi. Signé fosse commune de Mwaro.

 

Premier moteur de développement : Avec la construction du Monument sous forme de Musée et de place d’activités humaine et socio-économique, les victimes du génocide viennent de s’octroyer le premier endroit vivant qui servira désormais de premier moteur de développement des familles du peuple Hutu meurtri depuis des siècles. Le fond des   $200 000 dollars auquel on demande toutes les victimes du Burundi et du monde de contribuer avec un grand cœur doivent être compris comme le premier des multiples projets de développement mis sur pieds par des victimes du génocide commis contre les Hutus pour se relever eux-mêmes et aider les autres à se relever afin de se construire un nouvel espoir au Burundi sans, vengeance et sans que le Tutsi disparaisse nécessairement.   

 

Vers un Collectif des grands Projets; C’est sur ce que nous avons l’honneur de rebaptiser le Collectif du nom de « Collectif Réalisateur des Grands Projets, de développement social, économique, politique avec un objectif de lui doter d’une fondation qui devrait se financer à hauteur de 10 millions de dollars avec l’horizon 2025. Fini le temps de l’intimidation. Bullying stops today. Plus que stion de pour le Hutu de marcher à genoux. Afin que les victimes mortes renaissent à travers les réalisations de leurs survivants. Nous. Toi.  

 

N’oublions pas de remercier: Merci à Dieu pour tous ses miracles envers les victimes du génocide commis contre les Hutus. Merci à la Paroisse Parkdale. Merci aux autorités burundaises pour leur compréhension de la cause noble défendue par le Collectif. Merci aux victimes qui y croient. Merci à la coordination nationale du Collectif au Burundi et à toutes nos coordinations régionales du Canada, États-Unis, Europe, Australie, Zambia, Gabon, qui mobilisent jour et nuit nos milliers de victimes reparties dans le monde. Sans oublier de dire merci aux agents du diable qui nous mettent les bâtons dans les roues car c’est alors qu’ils nous poussent à repenser si nous croyons vraiment dans ce que nous faisons.

 

Pour le Bureau de Coordination Internationale du Collectif

 

Jean de Dieu NIYONKURU,

Coordonnateur International Adjoint & Secrétaire Général du Collectif

Copyright © Ordi Service inc. Abouliatim walid. All Rights Reserved.

COMMUNIQUÉS: